La musique baroque...non pas un choix esthétique mais un choix de vie !!!
Objectif : Une utilisation complète et conforme des cantates pour cultes de Jean-Sébastien Bach en milieu francophone.
Traductions : Jusqu’ à présent le souci d’une traduction compréhensible pour nos esprits modernes n’a pas été la préoccupation première des traducteurs. La seule utilité de fournir des livrets complets pour les disques vendus dans les régions francophones nous a procuré le plus souvent des textes inadaptés.

Ce sîte vous propose les 200 traductions des cantates pour cultes en essayant d’utiliser une langue accessible. Toutefois, il s’agit bien de textes baroques, écrits dans un allemand lourd, aussi pesant que les créations architecturales de l’époque, et aujourd’hui difficillement saisissable par les allemands eux-même. Ce serait une trahison de ne pas rester fidèle à une certaine emphase, à une certaine lourdeur qui sont aussi la dimension baroque de ses oeuvres. Le chemin entre ces deux préoccupations est étroit et risqué.

Un simple conseil, c’est de ne pas se contenter de lire la traduction de la cantate qui vous intèresse particulièrement, mais d’essayer d’entrer dans cet effet baroque de la langue en en lisant plusieurs à la suite et de revenir à celle qui suscite votre intérêt ensuite. Cette technique permet d’atténuer le choc culturel imparable. Pour les germanistes bien sur, le recours au texte original permet de saisir la dimension musicale du texte lui-même, dans ses allitérations, ses jeux de consonnances, ses exclamations, ses rythmes, car pour Bach plus que pour tout autre la base de sa musique c’est le texte, dans sa s´cheresse ou dans ses rondeurs, dans sa volubilité ou ses accents, c’est là que se construit dèja une partie de la musique. Bach ne met pas des paroles à sa musique, il donne la musique à des paroles. C’est donc une approche essentielle pour saisir toute l’émotion de sa création.
Concordance : Dans ce tableau vous trouverez les attributs liturgiques de toutes les cantates pour cultes. Calendrier luthérien, calendrier réformé en fonction des textes bibliques abordés, concordance avec les chorals du recueil de cantiques actuel des églises réformées de suisse romande.
Réponse aux frères Zwang : Dans le Guide Pratique des Cantates de Bach, Edition Robert Laffont, 1982, un travail important a été réalisé en français par Philippe et Gérard Zwang, Malheureusement, leurs a-prioris datent d’une époque révolue, d’un type de laicisme, typiquement français, appliqué à une musique religieuse, ce qui rend leur travail parfaitement incomplet. Une r&eacuet;ponse s’imposait à la préface de leur ouvrage pour, comme le dit l’expression, "remettre l’église au milieu du village".
Révolution baroque, réflexion théologique et philosophique : Notre découverte de Bach n’est pas de l’archéologie, dans cette page l’ébauche de l’avenir !!!! une approche théologique et philosophique de la redécouverte actuelle de la musique baroque.

Bachoque.ch - 2011 © Marc Seiler.